Figuil, 31 October 2014, 17:13:47
Atteinte à la pudeur : une jeune fille pose nue à la douche municipale...

La scène s’est déroulée ce lundi 30 août 2010 autour de 15heures au lieu dit " Douche Municipale " à Douala. Une jeune fille, aux allures de star, s’est garée à l’entrée de la Douche Municipale avant d’entrer dans le mini lac de la douche, récemment réhabilitée par la Communauté Urbaine de Douala.

Il y a eu de la foule au lieu dit " Douche Municipale " ce lundi 30 août à Douala. Des centaines de personnes, les yeux écarquillés, se bousculent pour voir ce qui se passe à cet endroit que le Délégué du Gouvernement a récemment réhabilité, et qui est devenu un vrai parc d’attractions et de loisirs pour les millions d’habitants de la capitale économique.

Cet après-midi donc, alors qu’il est exactement 15 heures, une jeune fille ayant dépassé la vingtaine, au teint noir d’ébène, se gare juste près de la Douche Municipale. Puis, contre toute attente, sort de sa voiture de marque Rav4 vêtue d’un bikini. Très sereine et les pieds nus, elle avance d’un pas alerte vers le grand creux rempli d’eau (sous la forme d’un cercle) et entreprend de se mettre à poil. Acte qui crée tout de suite un embouteillage fou ici à la Douche.

Les badauds, essentiellement constitués de moto taximen, de taximen, et de toute sorte de vendeurs à la sauvette, se mettent donc à crier ; certains allant même jusqu’à s’agiter un peu comme s’ils sont excités. Mais la belle au bois dormant, apparemment calme, est loin de s’inquiéter. La preuve, elle se couche toute nue dans l’eau du mini lac de la Douche. Comme une sirène, elle se remue dans l’eau malgré la présence des passants qui la couvrent d’injures et la traitent de tous les noms d’oiseaux.

Pendant 30 minutes, les voyeurs, par centaines, ont le temps de se rincer les yeux sur les parties intimes de cette belle créature qui a choisi de poser nue devant toute une ville.

Voyant l’attroupement grandissant autour de la Douche et l’embouteillage que cause la scène macabre, le vigile chargé d’assurer la sécurité sur cet espace décide d’approcher l’étrange personnage, aidé dans cette tâche par un policier qui tient un pagne, et les deux hommes se servent de leurs biceps pour la sortir de là. Et pendant qu’elle se lève, malgré elle, un badaud accourt vers la demoiselle dans l’optique de filmer son postérieur, ses parures avec. Ceci alors que la foule la hue.

Dans sa Rav4, notre reporter voit des vêtements qui lui appartiendraient. Traînée vers le poste de police de la Douche Municipale, la jeune fille, qui a désormais un pagne autour de la poitrine, quitte les lieux après la fin de son spectacle.

Supputations

Alors que la jeune fille quitte les lieux, embarquée par la police, les témoins de la scène restent figés sur place, dépassés par ce qui vient de se passer.

Du coup, les commentaires et toute sorte d’analyse de la scène sont les bienvenus. Chia, un jeune vendeur de " Soya ", originaire du Nord-Ouest s’exclame: " Papa! Les filles vont tout nous montrer ici dehors. Et tout ceci pour de l’argent ! ". Des propos que reprennent respectivement Black et Rostand, tous des chargeurs des agences de voyage situées à la Douche Municipale. " Mais est-ce qu’il y a deux raisons ? Ce sont des filles qui font partie des sectes ici dehors. Ce qu’elle vient de faire là est juste une condition qu’on lui aurait imposé dans sa secte. Et en plus, elle n’est pas la seule. Beaucoup de filles sont de nos jours dans ce réseau ", lâchent-ils joyeusement à notre reporter.

Monsieur Isaac NGOTE va un peu plus loin pour mettre en garde les jeunes contre la facilité. " Mon fils, que voulez-vous que je vous dise ? Ce qui vient de se passer là doit servir de leçon à toutes les jeunes filles et jeunes garçons. Ils doivent se méfier de ces jeunes qui passent leur journée à dépenser de l’argent et à rouler dans de grosses voitures, alors qu’ils n’ont aucune activité lucrative. Vous voyez cette jeune fille ? Elle a l’âge de ma petite fille. Ce qui est sûr, vous la verrez, un jour, folle. Et puis, on va accuser les vieux comme nous ", déclare-t-il, choqué, avant de poursuivre son chemin.

Sur ce qui a bien pu pousser cette jeune fille pourtant dotée de nombreuses faveurs de la nature, à se livrer à un tel spectacle, on ne le saura jamais assez. Mais une chose est certaine, elle n’est pas folle. Son geste cache bien une énigme. Mystère que les badauds ici à la Douche n’ont pas pu élucider au moment où nous mettions sous presse.

Des filles, aux allures d’enfants gâtés, qui se suicident pour un rien, ou qui marchent nus dans la cité, il y en a à profusion dans la capitale économique. Et depuis le début du 21ème siècle à Douala, plus un jour ne passe sans qu’on ne vive de pareilles scènes.

Cliquer sur une image pour agrandir
Réagir à cet article »
 
Réactions
TIMAGNI SYLVAIN  [Douala - Cameroun]
23/10/2012 19:26
Ceci c'est devenu le passe temps pour nos sœurs qui veulent la vie facile. Mais je me demande aussi pourquoi l'humiliation qu'on fait à certaines ne pousse pas les autres à s'abstenir et se mettre franchement à un travail qui peux les permettre de gagner franchement leur vie sans se faire humilier.
Yvan  [Paris - France]
07/05/2012 14:24
C'est quoi cette vulgarité?! On est pas dans votre salon ici.
mangoua monthé  [Cameroun]
06/05/2012 02:13
pourkoi vous ne nous faites pas voir sa chatte?
avvomo rosi-simone  [ngaoundere - Cameroun]
27/12/2010 11:30
6 le gouvernemt kamersongeai a crer des entreprises pr nous jeunes diplomes 7jeune fill nen serai pa la today.comprenez que c ce qui arrive lorsquenos responsables nous bercent dillusions. c pa 1qtion de facilite mais 1issu de secour pr sotir de la galere pr realiser nos reves que vou ns voles cher dirigeants
ABENEGO BAUDELAIRE  [biyemassi - Cameroun]
01/12/2010 06:25
nos sœurs ne vont pas cesser de nous surprendre.ça c'est l'apat du gain facile . argent quand tu nous tiens.
ahidjo  [tibati - Cameroun]
15/09/2010 00:55
arrêtez de regarder et de filmer ces scènes de plus en plus fréquentes à douala et yaoundé dans les grands lieux publics, c vos regards et commentaires qui les font prospérer dans et atteindre leurs objectifs
Bertin  [Berlin]
13/09/2010 22:45
A lire les commentaires précédents on se rend compte que les compatriotes ne savent parler aucune langue. Où va donc l'afrique? En francais nous sommes nul, en anglais pareil. Même nos langues maternelles.Finalement nous parlons quoi donc? Même moi je ne suis pas différent. J'appelle juste à la conscience collective de tous.
estelle  [paris]
13/09/2010 21:08
le monde coure vers sa fin c'est claire!!
ANDOURCH  [DOUALA - Cameroun]
13/09/2010 12:34
C PA AUSSI GRAVE CE KI EST GRAVE C LE FAIT KE LES GARS AIENT PEUR DES FILLES KI ONT DES VOITURES DE L'ARGENT EN BREF DES MOYENS FINANCIERS MALGRé LA PRECOCITé DE CES MOYENS DE PAREILS FILLES SE TROUVENT OBLIGé D ESPOSER LEURS FORMES SEDUISANTES
franthiben  [Garoua - Cameroun]
13/09/2010 07:15
ouf!!vraiment, les mots mes manques. Mes frères et sœurs, la vraie magie c'est le travail comme l'a si bien dit un musicien Camerounais
Afficher 22 commentaires »
Banner
© MboaBLOG | | (+237) 22 04 59 79 | Version Mobile | Desktop